#7 Langue, patois, dialecte, parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#7 Langue, patois, dialecte, parler

Message par irangnie1 le Lun 28 Mar - 22:55

Forum #7. Langue, patois, dialecte, parler.

Tous ces mots-là sont judicieux dans certains contextes, moins judicieux dans d'autres. Comme tous les mots de toutes les langues, d'ailleurs. Quelques précisions:

Langue. De toute évidence, le normand est une langue. Quand certains disent que ce n'est pas le cas, ils veulent dire en général que ce n'est pas une langue officielle, nationale, aussi développée que le français dans beaucoup de domaines. Ce qu'aucun de nous, normannistes (voir le Forum #13), ne conteste. Mais la très grande majorité des langues du monde n'est ni officielle, ni nationale, ni développée dans tous les domaines, ni même écrite ou littéraire, ni même dotée d'une profondeur historique comme la nôtre. Et il ne faut jamais oublier de préciser que certaines "faiblesses" (comme la représentation de l'abstraction dans les langues d'oïl; voir Forum #5) sont compensées par certains "atouts" (comme la richesse métaphorique dans ces mêmes langues; voir Forum #18). Des circonstances externes à la langue ont fait que nous sommes plus rabelaisiens que malherbistes.

Patois. Comme on le répète souvent, c'est vraiment un mot à éviter parce qu'il est stigmatisé et porteur de connotations tout à fait négatives. Même si on peut imaginer des contextes, où son emploi se justifie, par exemple dans un essai qui mettrait l'accent sur la ruralité de l'expression.

Parler. Parler est intéressant parce qu'il est neutre et non entaché de jugement négatif. Mais il insiste sur l'oralité et surtout, il fait référence à une extension géographique ou sociale limitée: le parler de Cherbourg, le parler de la Hague sud, le parler des pêcheurs de Port-en-Bessin...

Dialecte. C'est avant tout un mot technique, surtout utilisé dans les ouvrages universitaires... dialectologie, sous-dialectes, (inter)dialectalité... Dans des discussions non-techniques, il n'apporte pas grand-chose au débat. Ce qu'il est important de savoir, c'est qu'on évitera de dire des choses comme: "le normand est un dialecte du français", comme s'il y avait une relation intrinsèque dominant/dominé, comme si le français s'était pourri dans sa périphérie. On parlera plutôt de convergence, pour insister sur le fait que ce sont deux langues qui se sont développées parallèlement à partir de la même source. C'est le mot que les études linguistiques utilisent lorsqu'elles analysent les évolutions historiques d'une langue mère, et les distributions géographiques de ses "enfants". Issue du latin, la langue normande n'est pas passée par le français pour devenir normande, ni le contraire d'ailleurs.

Notre opinion: Plutôt que de s'épuiser dans des querelles sémantiques peu productives, on prendra soin de corriger les plus grossières erreurs de perception et d'interprétation, qui malheureusement se multiplient sans arrêt. Mais Paris n'aide pas, il faut le reconnaître. Il y a souvent lieu d'être beaucoup plus choqué du ton et du langage de certains textes officiels que des imprécisions que l'on peut trouver dans la presse locale. Il faut réagir, en toute courtoisie et sans acrimonie, mais il faut réagir à chaque occasion.

Qui que vous en dites ?

irangnie1
Admin

Messages : 38
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://amisdudonjon.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas

Re: #7 Langue, patois, dialecte, parler

Message par Rémin le Dim 31 Juil - 20:55

"No peut tout dire dauns noute loceis" disait Louis Beuve. La langue normande a une riche littérature, inconnue de la plupart des Normands car il n'y a guère d'enseignement.

Rémin
membre

Messages : 1
Date d'inscription : 31/07/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum