#3 La possession inaliénable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#3 La possession inaliénable

Message par irangnie1 le Lun 28 Mar - 23:26

Forum #3. La possession inaliénable

On connaît les subtilités de la possession inaliénable en français. Alors que d'autres langues disent: "On brosse ses dents" ("We brush our teeth" en anglais), d'autres langues préfèrent "On se brosse les dents" ("Wir putzen uns die Zähne" en allemand). C'est le cas du français. "Grand-mère brosse ses dents" est tout à fait grammatical, mais donne l'impression que grand-mère a sorti son dentier de sa bouche et le brosse devant elle. C'est un phénomène de "possession inaliénable": vos dents font partie intégrante de vous, beaucoup plus que vos chaussures: "Je me brosse les dents", mais "je brosse mes chaussures". D'où certains effets très intéressants: Où étiez-vous si vous dites: "On a tiré sur mon pare-brise" vs. "On m'a tiré sur le pare-brise" etc...

Donc on a le choix entre deux constructions:
pronom réfléchi (possession) + article : "Je me brosse les dents"
pas de pronom réfléchi + adjectif possessif: "Je brosse mes dents".

Le normand utilise ces deux constructions. Il en utilise aussi une troisième, construction hybride, qui marque la possession deux fois, à savoir: pronom réfléchi (possession) + adjectif possessif, comme si on disait: "Je me brosse mes dents". (La construction est attestée en français populaire, mais elle n'est ni encouragée ni normalisée)

Smilly: Sa laungue li écappait de sa gouole

On trouve même chez Tolvast ce petit dialogue:
-- "À la vôte !"
-- "De tout men quoeu, Jeaun, sauns vous oumbllyi la patronne !"


En counaiss-ous d'âotes ?

irangnie1
Admin

Messages : 38
Date d'inscription : 19/03/2016

Voir le profil de l'utilisateur http://amisdudonjon.forumgratuit.eu

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum